Communiquer

 

 

Objectif COMMUNIQUER

On n’a pas choisi ce qui nous arrive, on va choisir ce qu’en faire


Sponsoring de la Voile : valeur refuge en temps de crise ?     

« Cultiver ses différences pour garder une longueur d’avance sur la concurrence ».

La voile et ses valeurs, la voile et ses émotions, la voile et ses retombées médiatiques cristallisent tous les intérêts des sponsors autour d’un skipper et d’un bateau. Par ces temps de crise, la voile est devenue une vraie valeur refuge avec des budgets adaptés à chaque projet où les sponsors peuvent générer des retombées à la hauteur de leur investissement tout en faisant participer l’ensemble des employés pour les associer à l’évènement.

—   —   —

  • Yannick PERRIGOT, Directeur Windreport’ :

Quand on est sponsor, on recherche l’efficacité. Dans la voile, on a des valeurs absolument fabuleuses. Les gens viennent chercher un partage, ils viennent chercher une rencontre. Les sociétés ont besoin d’un support où il y a un vrai capital émotion. La voile va être le but suivi par les salariés qui vont regarder tous dans le même sens. La clef c’est l’émotion qu’on va générer, la rencontre qui va fédérer les salariés autour d’un même projet, et de leur faire vivre quelque chose qu’ils n’oublieront absolument jamais.

  • Erwan COATANEA, DG Sepalumic

On cherchait un projet pour fédérer un groupe de 250 personnes répartis sur plusieurs sites. On a choisit naturellement la voile comme projet fédérateur.

  • Joël PLAT, Directeur Enseigne KRYS

Nos valeurs clefs sont l’éthique, la technique, et l’esthétique. On trouvé que la voile était un univers qui se prêtait particulièrement bien à notre positionnement.

  • Mark TURNER, Président OC Thirdpole

La voile présente deux aspects, le coté aventure, et l’idée d’une traversée de l’Atlantique en solitaire, ça fait rêver les gens. En plus, il faut une histoire, un spectacle. Le sponsoring est très développé aujourd’hui. Le budget voile est de 14 à 15% du budget marketing. C’est au cœur des sociétés, c’est un vrai outil mais pas que de marketing, mais également à l’interne, BtoB, ça permet une meilleure visibilité, une plus grande créativité.

  • Jérémie BEYOU

On n’est pas une pancarte sur un bateau, ça va beaucoup plus loin. Il faut de la présence du marin dans l’entreprise, il faut de la présence de l’entreprise sur le bateau, il faut faire naviguer les gens.

  • Gilles DUMAS, DC Sportlabgroup

Il faut un feuilleton, il faut du rythme, il faut des rendez-vous, il faut du partage. Tout ça la voile peut le faire. Les secrets d’un sponsoring réussi, c’est de le partager avec les salariés, les clients, le public, avec la France entière. Il faut créer du partage. Ce bateau, il faut en faire profiter tout le monde.

—   —   —

Entreprise, skipper, mécène, organisateur, chacun doit avoir des retours sur investissement pour le bon fonctionnement du système. Pour que tout cela soit viable, il faut donner des rendez-vous aux passionnés, aux skippers, et aux entreprises partenaires.

(source : Eurolarge.fr)

 

 

 

 

       


Ce site est régulièrement mis à jour. Pour vous informer sur l’évolution de la conduite du projet, rendez nous visite régulièrement.
Notre environnement est fragile, merci de n’imprimer ce document qu’en cas de nécessité.